L’évolution de la popularité du Mac sur le web

Dernièrement, le Mac est devenu le sujet d’inquiétude des spécialistes de l’informatique tels que Gregg Keizer. Et pour cause, il semblerait que cet outil informatique ait perdu de sa popularité ces derniers mois comme le démontrent les chiffres du mois de décembre. NetApplications parle notamment d’une connexion à internet de 6, 07 % seulement à partir de cet appareil. Selon le même bureau, ce taux d’utilisation est le plus bas jamais révélé sur ces cinq dernières années, le dernier bilan permettant d’obtenir un chiffre plus ou moins similaire remontant à 2011. Toutefois, ces résultats concernent uniquement le Mac sur les ordinateurs ordinaires.

Une situation contredite par StatCounter

Mais si Net Applications plébiscite les difficultés auxquelles le Mac est soumis en ce moment, d’autres analystes du web tels que StatCounter pencheraient plutôt pour le contraire. Effectivement, ce bureau spécialisé dans l’analyse des outils et applications informatiques attribue au macOS une année 2016 prospère. Cette application aurait atteint son zénith en matière d’audience durant toute l’année en affichant des chiffres très expressifs.

En moyenne, cette application a été utilisée par 10, 64 % des internautes sur la même année avec une évolution continue au fil des mois. L’année commence avec un taux d’audience de 9, 03 % pour se terminer à 11 % en décembre. Le summum de sa popularité est atteint en novembre avec un taux d’utilisation de 11, 15 %. Cette popularité est plus importante aux Etats-Unis où macOS a remporté plus de 20 % d’audience en octobre dernier, une première dans son histoire.

Taux d'audience de Mac sur l'année 2016 selon StatCounter

 

Parmi les deux théories, laquelle est la bonne ?

Avec une telle contradiction d’idées, les internautes peuvent se demander la véritable situation du Mac actuellement. Par quels critères départager les deux analystes ?

Un premier critère à avancer afin de juger de la véracité de ces deux théories est le nombre de sites web passés sous la loupe de chaque bureau d’étude. Si Net Applications a réalisé son analyse sur 40 000 sites seulement, les études de StatCounter se sont portées sur 2, 5 millions de sites.

Le second critère concerne le mode opératoire des deux bureaux d’analyse. En effet, les offres que propose Net Applications sont en majorité payantes tandis que chez StatCounter, la gratuité est sauvegardée. De plus, seul l’Amérique du Nord est analysée par Net Applications, StatCounter se penchant sur différents pays à travers le monde.

Par ailleurs, il a été prouvé par le passé que les informations fournies par StatCounter étaient fournies avec un temps d’avance par rapport à celles de Net Applications. Ce fut notamment le cas de la compétition entre Google Chrome et Internet Explorer. StatCounter a révélé le succès du premier navigateur dès l’année 2012 alors que Net Applications n’a pu émettre le même constat qu’en 2016.

Quoi qu’il en soit, qu’il soit dans de bonnes ou de mauvaises postures, le Mac peut espérer un autre succès pour les mois à venir. La situation peut changer pour cet outil informatique grâce au lancement du MacBook Pro qui a eu lieu durant les derniers mois de l’année 2016. Du point de vue de Net Applications, rien n’est donc encore perdu pour Mac. Les résultats d’Apple sur les trois derniers mois de l’année précédente sont donc très attendus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.