Histoire de la suzuki 750 GSX ES

(Mis à jour le: 11 août 2014)
Evaluer cet article
Suzuki fabriquait-il des motos sportives avant 1985,
année de sortie de la GSX-750R et du RG500
Gamma ?
 

Si la question peut paraître absurde, il n'est
pas si aisé de citer les modèles qui
ont précédé ces deux mythes.
Pourtant Suzuki n'était absolument pas absent
du marché et proposait des machines tout à
fait au niveau de la concurrence.

 

gsx-es-750-blue

 

Ainsi en 1983, la
firme d'Hamamatsu présentait sa sportive du
moment, nom de code: GSX-750ES et sa variante à
carénage intégral GSX-750EF commercialisée
l'année suivante.

Cette moto est la réplique aux Kawasaki GPZ
750 et Honda VF750F. Comme ses concurrentes, sa partie-cycle,
ses amortisseurs, ses freins et son système
anti-plongée sont dérivés de
la compétition.

 

 

 

 

Pour
autant, la moto est plutôt accessible. Et si
elle n'a pas les qualités de routière
d'une Kawa GPZ, elle offre une position de conduite
plutot décontractée, une selle accueillante
et une maniablité hors paire ainsi qu'une sensation
de légèreté, gràce à
sa roue avant de 16 pouces.

Le moteur est extraordinairement souple et pousse
fort mais sans violence. Il prend 10.500 tours/min
sans forcer, bien aidé par une boite de vitesse
précise et bien étagée. Et si
Cette GSX-ES est dépassée en puissance
pure par la VF750F, sa motorisation est un bon compromis
entre une Honda supersport et une Kawasaki routière-sportive.

 

Sur circuit, elle est très démonstrative
et plaisante, mais sytématiquement devancée
par la Honda VF750F gràce à ses quelques
chevaux de plus, le couple de son V4 et un freinage
plus mordant.
 
gsx750es
 

Sur la route, la partie-cycle Suzuki brille, mais
la protection dénote. Le carénage tête
de fourche ne protège pas beaucoup et ce n'est
pas le bas de carénage de la version EF qui
arrange grand chose. Surtout que cette moto est capable
de performances élevées. Si elle est
capable de prendre 216 km/h en pointe, la protection
n'est plus efficace, passé 160 chrono.

Le duo, malgré une selle moelleuse, est desservi
par l'absence de poignée de maintien passager.
Ce dernier n'ayant qu'une simple sangle pour se tenir.

Cette Suzuki, aujourd'hui oubliée, était
une digne devancière du GSX-R et l'accompagna
même jusqu'en 1987 dans la gamme du constructeur
nippon. Malheureusement, elle n'eut que 2 ans pour
montrer sa valeur avant l'arrivée de sa trublione
de soeur. Insuffisant, pour s'installer durablement
dans l'esprit des motards. 

 

 Les Plus

 Les moins  Performances
 Performances
 
Maniabilité
 Protection
Poignée Passager

 Vitesse max : 216 km/h
 
0 à 100 km/h : nc 

Conso moyenne : 8 litres/100kms

 
 
 
1983_gsx750_engine_450

MOTORISATION    PARTIE-CYCLE
4 cylindre
en ligne, DHOC, 16s
Alésage x Course: 67,0 x 53,0 mm.
Cylindrée: 747,0 cc
Rapport Volumétrique: 9,6:1.
Puissance: 86ch. à 9.500 tr./min.
Couple: 6,8 m.kg à 8.500 tr./min.
Refroidissement à air
Allumage electronique
Démarrage électrique.
Boite de vitesses à 5rapports
 

Cadre
tubulaire à double berceau acier
Susp AV foourche telecopique antiplongée
(158mm),
Susp AR Full Floater (125mm).
Pneus: AV 100/90-16, AR 120/90-17
Freins: AV à 2 disq 275 mm étriers
2 pistons,
           AR
à disq 255mm étrier 1piston.
Réservoir: 20litres
Poids à vide: 215kg.

 

 
Une publicité de l'époque

 

 

1984_gsx750es-ef_sales1_800

 

 

 

 

Comments

  1. Par jeannot da vid titi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.