Doodle : Park Kyung-Ni a vu le jour il y a 89 ans

(Mis à jour le: 2 décembre 2015)

De son vrai nom Bak Kyeong-ri, Park Kyung-ni est une romancière d’origine sud-coréenne, née le 2 décembre 1926 à Tongyeong, mais elle a passé la majorité de sa vie à Wonju. La Terre a été sa plus célèbre œuvre, c’est une saga qui se divise en cinq tomes et 16 volumes, relatant l’histoire de la Corée dans les 19 et 20è siècles. La saga a été adapté au cinéma oui à l’opéra.

Biographie de Park Kyung-ni

L’écrivaine a épousé Kim Haeng-Do qui est mort pendant la guerre de Corée. Ils ont eu deux enfants, dont le garçon mourut peu après son père. Park Kyung-ni a élevé sa fille seule à Séoul où elle travailla dans une banque. Son premier écrit, une nouvelle intitulée Calcul est publiée dans la revue Littérature Contemporaine. Elle sortit ensuite deux autres nouvelles inspirées de sa vie, L’âge de la méfiance et L’âge des Ténèbres. Ces écrits lui valurent le Prix de la Littérature Contemporaine en 1958.

Doodle : Park Kyung-Ni a vu le jour il y a 89 ans

Doodle : Park Kyung-Ni a vu le jour il y a 89 ans

Après 1960, ses inspirations changent d’orientation en se penchant davantage sur l’histoire de la Corée et les valeurs sociales. C’est dans ce contexte qu’elle publie Les filles du pharmacien Kim. La terre a été écrite entre 1969 et 1994, relatant l’épopée vers la libération de la domination du Japon de 1945, autour de 700 personnages. Ce fut sa dernière grande œuvre car depuis, elle n’écrit plus qu’un recueil de poèmes et quelques articles. Elle reçoit le Prix Weol-tan en 1977.

Park Kyung-ni est victime d’une attaque cérébrale le 5 mai 2008. Son nom a été attribué à un Prix éponyme par la Fondation Culturelle de Toji en 2011.

Google rend hommage à la romancière en ce 89è anniversaire de sa naissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.