Doodle : il y a 120 ans naissait Whina Cooper

(Mis à jour le: 9 décembre 2015)

Whina Cooper est née le 9 décembre 1895. Elle a été une militante durant toute sa vie et a organisé sa première manifestation alors qu’elle était seulement âgée de 18 ans. À cette époque, elle a réussi à soulever un petit groupe pour se joindre à sa cause : celle de lutter contre la location d’une zone où le peuple maori avait l’habitude de pêcher. Depuis ce jour et jusqu’à son dernier souffle, elle n’a jamais cessé d’être une militante se battant pour son pays et les droits de son peuple. C’est d’ailleurs pour cela que Google tient à lui rendre hommage avec ce doodle célébrant ce qui aurait dû être son 120ème anniversaire.

120e anniversaire de Whina Cooper

Une lutte acharnée pour les droits des Maoris

Avant sa première manifestation, Whina Cooper était institutrice. Cette première action a toutefois signé ses premiers pas dans la politique et d’ailleurs, c’est grâce à cela qu’Apirana Ngata, un homme politique l’a remarqué. Ce dernier l’a invité à un hui national en 1932 et jeune militante qu’elle était alors l’a beaucoup aidé à promouvoir des programmes de développement des terres maori à Hokianga.

Lorsqu’elle est tombée enceinte hors mariage, Whina Cooper a quelque peu perdu sa notoriété, mais elle a tout de même réussi à reprendre son rôle de leader au sein de sa communauté vers la fin des années 40. Certes, elle n’était plus aussi soutenue qu’avant, mais cela ne l’a pas empêché de mener d’autres batailles.

En 1949, à la mort de son deuxième époux, la jeune femme déménage à Auckland où elle sera présente tant au niveau local que national. C’est ainsi qu’en 1951, elle devient la première présidente de la Maori Women’s Welfare League, une association pour la protection des femmes maories. Grâce à ce poste, elle se fait connaître à travers le pays, mais en démissionne toutefois en 1957.

Malgré cette démission, Whina Cooper reste active au niveau local puisque sa santé l’empêche d’œuvrer au niveau national. Néanmoins, une coalition de groupes maoris fait appel à elle, en 1975, pour mener une lutte contre la perte des terres maori. La femme, malgré ses 80 ans, accepte volontiers et proposa alors un hikoi. Il s’agit d’une marche symbolique du nord de l’île jusqu’au parlement de Wellington. Quelques mois après cela, elle participe de nouveau à une autre marche de Te Hapua à Wellington.

Plusieurs fois récompensés

Durant toute son existence, Whina Cooper a reçu de nombreux prix pour son caractère de leader et sa ténacité. Ainsi, en :

  • 1957, elle a obtenu le titre de « Te Whaea o te Motu » qui signifie « Mère de la nation »
  • 1981, elle a été nommée Dame de l’Ordre de l’Empire britannique
  • 1991, elle est élue membre de l’Ordre de la Nouvelle-Zélande

Whina Cooper rentre à Panguru à Hokianga en 1983 et y meurt à 98 ans en 1994.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.