Moteurs de recherche : qui détient la plus grosse part de marché en 2020 ?

(Mis à jour le: 21 juin 2020)

Lorsqu’on parle de moteurs de recherche, on fait tout de suite référence à Google. D’ailleurs, la majorité d’entre nous travaillons notre SEO en nous basant sur les exigences de ce mastodonte du web. Savez-vous toutefois que dans certains pays, Google n’est pas aussi adulé qu’en Europe ? D’autres moteurs de recherche le dépassent de loin et il faut en tenir compte.

Google et les moteurs de recherche alternatifs

Un peu partout à travers le monde, Google a le monopole. Il est le moteur de recherche le plus utilisé et c’est souvent lui qui fait la pluie et le beau temps sur l’univers du web. Ce n’est toutefois pas le cas partout. Dans certains pays, d’autres moteurs de recherche dits alternatifs rivalisent avec lui. Il y en a même qui le dépassent de très loin.

Qui sont ces moteurs de recherche alternatifs ?

Qui sont ces moteurs de recherche alternatifs ?

Il existe beaucoup de moteurs de recherche alternatifs. Les plus connus sont Bing, Yahoo !, Baidu et MSN. Mais ceux-là sont ceux que les Européens connaissent le plus après Google. A part eux, il y en a d’autres et c’est souvent lorsqu’on s’apprête à lancer un développement à l’international qu’on les découvre.

Il est pourtant conseillé de mieux les connaître avant une expansion à l’international afin de déterminer leurs exigences qui ne sont pas forcément les mêmes que celles de Google. Cela vous permettra de travailler votre référencement en fonction de leurs critères afin de bien s’imposer sur le nouveau marché à conquérir.

A lire : Le positionnement dans les moteurs de recherche

Quels moteurs de recherche doit-on connaître pour conquérir le monde ?

  • Baidu : si en Europe, l’utilisation de Baidu reste mitigée, en Chine, il est le principal moteur de recherche mis à la disposition des internautes. Il faut dire que ce pays a interdit l’usage de Google sur leur territoire, mais n’empêche que certains continuent de l’utiliser quand même. La preuve, Google se situe encore à la 5e place après Shenma, Sogou et Haosou.
  • Yandex RU : Yandex est, quant à lui, le moteur de recherche le plus utilisé en Russie. Il est considéré comme le « Google russe » et tend à gagner toujours du marché. Google le suit quand même de près, mais ne garde toutefois pas la place de leader. Pour essayer de se démocratiser davantage, Yandex se diversifie en lançant Yandex.Taxi pour ceux qui veulent réserver un taxi, Yandex.Market pour le e-commerce …
  • Ecosia : ce moteur de recherche allemand est lancé sous le thème de la solidarité. Pour cause : 80 % de ses bénéfices sont versés à un programme de reforestation qui plante des arbres à travers le monde, essentiellement dans les pays où la déforestation est importante. Globalement, un arbre équivaut à 45 recherches sur l’outil. Grâce au geste de solidarité qu’il véhicule, il a réussi à séduire de plus de plus de personnes depuis son lancement. En février 2020, plus de 85 millions d’arbres ont déjà pu être plantés ce qui correspond à des milliards de recherches menées.
  • Qwant : lancé en 2013 en France, ce moteur de recherche se veut plus sécurisé que les autres en matière de protection de la vie privée de ses utilisateurs. Pour ce faire, il n’utilise pas de cookies, il reste neutre dans l’affichage de ses résultats et il s’engage à ne pas vendre les données personnelles des internautes. Le geste est louable, mais pour l’heure, il lui faut encore faire du chemin pour rivaliser avec le géant Google.
  • DuckDuckGo : ce dernier, Made in America, prône également pour la protection des données. Comme Qwant, il n’utilise pas de cookies, il ne collecte pas les données personnelles et il cache l’adresse IP de ses utilisateurs.

Tout ceci prouve que la firme de la Silicon Valley, bien que reste leader à l’échelle mondiale, perd ce titre dans certains pays. Avant d’investir sur un nouveau marché, il est impératif de connaître le moteur de recherche qui y prédomine.

Qu’en est-il de leurs parts de marché respectives ?

En ce qui concerne la part de marché qui revient à chaque moteur de recherche en 2020, on note quelques légers changements dans les chiffres, mais dans le classement, Google garde la première place un peu partout. Voyons ce qu’il en est :

  • En France :

A la fin du premier trimestre de l’année 2020, Google remporte 91.84 % de parts de marché. Il reste donc le maître incontesté même si par rapport à 2019 (94.2 %), il a quand même perdu quelques points.

Bing se classe 2e avec 4.01 % de part de marché, suivi de Yahoo ! avec 1.53 %. Trois autres moteurs de recherche attirent également l’attention même s’ils restent encore très loin côté pourcentage. Il s’agit d’Ecosia (1.23 %), Qwant (0.78 %) et DuckDuckGo (0.35 %).

Malgré les petits chiffres enregistrés pour ces trois derniers moteurs de recherche, on note quand même que par rapport à l’année 2019, ils ont connu une belle progression.

On attire principalement votre attention sur Ecosia qui n’a même pas réussi à se classer dans le Top 6 en 2018 et 2019, mais qui pourtant, a réussi à dépasser Qwant et DuckDuckGo depuis le début de l’année.

  • Dans le monde :

Sur le marché mondial, Google garde encore la tête du classement avec 91.89 % de parts de marché au début du second trimestre de l’année 2020. Après lui, on retrouve Bing avec 2.79 % de parts de marché, Yahoo ! avec 1.87 %, Baidu avec 1.1 %, Yandex RU avec 0.54 % et DuckDuckGo avec 0.45 %.

Qwant et Ecosia n’arrivent pas encore à se faire une place sur le marché mondial pour le moment.

Des parts de marché différents en fonction des supports

En effet, même si globalement, les chiffres précédents sont ceux qui ont été enregistrés dans le monde, on a remarqué une légère différence lorsqu’on sépare les tendances sur desktop et celles sur mobile.

Sur desktop, le classement et les parts de marché sont les suivants :

  • N°1 : Google avec 86.02 % de parts de marché
  • N°2 : Bing avec 6.25 % de parts de marché
  • N°3 : Yahoo ! avec 3.36 % de parts de marché
  • N°4 : Baidu avec 0.83 % de part de marché
  • N°5 : Yandex RU avec 0.8 % de part de marché
  • N°6 : DuckDuckGo avec 0.61 de part de marché

Sur mobile, les tendances varient légèrement :

  • N°1 : on retrouve toujours Google avec 95.62 % de parts
  • N°2 : c’est Baidu qui remonte avec 2.48 % de parts de marché
  • N°3 : Yahoo ! maintient ce classement avec 1.8 % de part
  • N°4 : Bing est redescendu à la quatrième place avec seulement 1.09 % de part
  • N°5 : YANDEX rentre dans le Top 6 avec 0.46 %
  • N°6 : Yandex RU reste dans ce Top 6 avec 0.4 %

Cela signifie que DuckDuckGo n’intéresse pas vraiment les mobinautes, mais vu la tendance de Baidu, tout porte à croire que les Chinois utilisent majoritairement leurs smartphones pour se connecter à Internet.

No Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.