Les règles d’or pour votre stratégie de content marketing

(Mis à jour le: 18 septembre 2019)

Le content marketing

Le content marketing ou marketing de contenu est un élément essentiel de l’inbound marketing. Il permet d’asseoir toute la notoriété d’un site et se veut être un mélange de communication et de publicité. C’est grâce à lui que l’on peut accroître la visibilité sur le web, générer du trafic et développer son affaire de manière durable. Sa réussite conditionne donc la réussite de votre blog ou de votre site d’où l’intérêt de bien l’établir. Voici comment faire …

Quels sont vos objectifs ?

Quels buts poursuivez-vous en ouvrant un site web ? Est-ce pour accroître votre visibilité, promouvoir votre marque, générer plus de prospects, augmenter les ventes, booster le taux de conversion, … Il n’est pas rare qu’un site poursuive tous ces objectifs, mais il faut les lister par ordre de priorité.

Il est également essentiel qu’ils soient précis et pertinents. Pour les déterminer, vous êtes invité à utiliser la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Accessible, Réaliste et défini dans le Temps). Établir les objectifs de manière clair permet de s’auto-corriger sur le long terme.

Qui sont vos buyers personas ?

Quand vous pensez à votre produit, qui serait susceptible de l’acheter et pourquoi ? A qui pensez-vous quand vous faites une offre ? A quelle tranche d’âge pensez-vous que votre produit va plaire ? Quel type de personne peut avoir besoin de vos services ? … Il est important de définir sa cible pour que la rédaction du message soit orientée vers ses spécificités.

Pour ce faire, consultez vos données (les visites uniques, le taux de rebond, la souscription à la newsletter, le taux et le temps de conversion, …), intéressez-vous à vos clients et à vos prospects puis établissez le profil type du client idéal. C’est sur lui que vous allez concentrer vos efforts de content marketing.

Découvrez – Advanced Web Ranking, un des meilleurs outils de suivi de positionnement

Que contient votre calendrier éditorial ?

Vous ne pouvez pas commencer la rédaction de contenu sans avoir établi, au préalable, un calendrier éditorial. Ou bien, vous le pouvez, mais seulement pendant une courte période. L’intérêt du calendrier éditorial c’est pour que vous ne soyez jamais à court d’idées en cherchant de nouveaux sujets.

A un moment donné, donnez-vous du temps pour étoffer ce calendrier. L’idéal serait de le faire au début de chaque année d’exercice pour qu’au fil du temps, on sache exactement quand il faut publier tel ou tel contenu.

Des contenus sur Noël vers le mois d’octobre-novembre, des contenus sur la Saint-Valentin au mois de janvier, des contenus sur la rentrée scolaire au mois de juillet-août, … ce sont des contenus saisonniers que vous devez noter sur votre calendrier pour ne pas oublier et surtout, pour ne pas les publier à la dernière minute.

Lire aussi – Les 6 points à vérifier pour une rédaction web efficace

A part les contenus ponctuels, vous devez rajouter des sujets de fond sur votre calendrier. Ceux-là doivent se référer aux généralités de votre thématique et proposer des informations immuables dans le temps. Ils peuvent prendre la forme de guides, de conseils pratiques, d’informations, … Vous pouvez en faire un ou deux par semaine, mais pas plus. Il faut laisser le temps à chaque nouveau contenu de vivre et de faire son chemin.

Le content marketing

Enfin, vous devez laisser quelques créneaux pour les éventuelles actualités concernant votre domaine ou les articles partenariat. La rédaction et publication de ces derniers peuvent survenir à n’importe quel moment donc il est difficile de les insérer dans le calendrier éditorial. Vous vous devez quand même de rester à l’affût des nouvelles perspectives pour pouvoir étoffer le calendrier au fur et à mesure.

Une fois que vous aurez trouvé des sujets, insérez-les par ordre de priorité dans votre calendrier éditorial. Détaillez ensuite chaque ligne en y ajoutant la date de rédaction web, la date de publication, les mots-clés à insérer, les urls à référencer, … Vous pouvez également indiquer à qui la rédaction du texte a été confiée et dans quel format le contenu sera publié (texte, vidéo, images, …).

Globalement, le calendrier éditorial vous aide à maintenir le rythme de publication et surtout, à établir des liens dans vos contenus avant même qu’ils soient en ligne. Il est d’ailleurs conseillé de choisir quelques sujets en pack pour améliorer votre netlinking.

En savoir plus – Comment bien l’établir un calendrier éditorial ?

Comment choisir ses sujets ?

En éditant un blog, vous choisissez déjà un thème global sur lequel il sera axé. Vous devez en tenir compte quand vous cherchez vos sujets. Pour vous aider, quelques astuces existent telles que :

  • Faire une veille des tendances du secteur ;
  • Consulter les contenus de vos concurrents pour s’inspirer et non pas copier ;
  • Connaître les attentes de vos buyers personas et de vos prospects ;
  • Utiliser les outils de recherche de mots-clés pour connaître les requêtes ;
  • Interroger vos clients sur ce qu’ils aimeraient trouver sur votre site et sur ce qui les intéresse moins ;
  • Rédiger des sujets en vogue, mais pas essentiellement. Trouvez des sujets originaux et intéressants sur lesquels on n’a pas ou on a peu rédigé.

Le content marketing

Comment intégrer le SEO dans le content marketing ?

Le SEO en content marketing est essentiel pour promouvoir la notoriété d’un site. La meilleure manière pour en bénéficier pleinement c’est de savoir l’intégrer de manière naturelle. Chaque étape de votre stratégie doit être orientée référencement naturel pour éviter le côté trop « forcé » et peu pertinent.

Il faut également savoir utiliser ses différentes techniques à bon escient. La principale c’est la pertinence et la qualité de la rédaction de contenu web. Si la qualité des articles n’est pas au rendez-vous, vous aurez beau multiplier les liens, cela ne vous apportera pas grand-chose. C’est le fond, le contenu, le style et la véracité de vos informations qui retiennent et fidélisent les lecteurs et non pas le nombre de liens qu’il y a dans votre texte.

Quand vous serez sûr que la qualité est acquise, vous pouvez penser aux liens. D’abord, il y a les liens en interne et donc vos contenus entre eux et puis il y a les liens avec les autres sites. Sur ce point-là, veillez à choisir des sites d’autorité pour profiter de leur bonne réputation.

Et toujours en termes de SEO, assurez-vous que votre site soit indexé Mobile. Si ce n’est pas le cas, votre taux d’affluence stagnera puisque la majorité des internautes utilisent leur mobile pour se connecter. C’est pour cela que le terme mobinautes est apparu. Si ces derniers tombent sur un site non mobile-friendly, ils le quitteront tout simplement au bout de quelques secondes étant donné qu’il met trop de temps pour s’afficher correctement.

Comment rédiger les contenus web ?

Comment rédiger les contenus web ?

Il existe différentes techniques pour produire du bon contenu à l’instar du storytelling. Chaque rédacteur est invité à s’en inspirer tout en apportant une petite touche personnalisée. Evitez toutefois de :

  • Fournir des contenus trop commerciaux : en consultant vos articles, les lecteurs s’attendent à trouver des réponses concrètes à leurs besoins. Si, à longueur de texte, vous ne leur offrez que des discours commerciaux sans véritables informations concrètes, ils vont vite se lasser et trouver leurs solutions ailleurs. Il faut bien doser le mélange entre communication et publicité.
  • Déguiser la réalité : quand on prend trop à la lettre le storytelling, on finit par rédiger des contenus à la Jean de la Fontaine. Certes, on aime les figures de style, mais les lecteurs d’aujourd’hui recherchent des informations pertinentes, compréhensibles et annoncées clairement. Il faut éviter de trop les déguiser au risque de ne plus se faire comprendre ensuite ou de générer des polémiques. Et quand vous annoncez une information, assurez-vous qu’elle soit correcte et à jour. Le mensonge n’a jamais permis à un site de se faire connaître, car les internautes aiment lire la vérité même quand elle est douloureuse.
  • Apporter des données chiffrées qui font souvent office de preuve à l’affût. Les chiffres donnent plus de poids à une information et les lecteurs aiment cela. Cela les rend plus confiants.

En savoir plus – Le contenu web : 10 techniques pour optimiser un article SEO pour Google

Enfin, il est important de se donner du temps pour rédiger un bon contenu web. En effet, rédiger sous la pression n’a jamais généré de la qualité. Il faut faire preuve de patience, donner du temps pour la relecture et pour les éventuelles retouches à faire. Ce n’est qu’après un certain recul que le rédacteur peut s’auto-corriger que ce soit dans les règles basiques de la langue de rédaction, dans le style rédactionnel ou dans les informations avancées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.